Bonnefoi | Loire Vallée Magazine
L'ARTISTE DE L'INVISIBLE
Saumur
Stacks Image 251005
Stacks Image 251008


Après Paris, Londres, Bruxelles, Rome, Genève, Montréal, New-York, Dubaï... La Loire à Saumur.
Christian Bonnefoi, 40 années de créations visibles au CAC Bouvet-Ladubay.
« Il y a quelque chose de plus énigmatique que l’invisible, c’est le visible » Oscar Wilde.
Les années 70, époque bénie, il démissionne d’un poste dans l’éducation nationale, là où tant d’autres voudraient rester, pour faire ce qui l’anime. Il ne sait ni peindre, ni dessiner.
Passionné par Filippo Brunelleschi Maître Florentin (1377-1446) génial inventeur de la perspective,
Christian Bonnefoi s’attèle à sa première construction faite de tout et de rien. Il récupère les papiers de soie, allumettes, bobine de fils, et teste sans cesse. Passionné par Odradek, un être de peinture qui prend corps. Une créature plus que transparente, d’une mobilité extraordinaire et insaisissable. Passionné par les éléments du réalisme et de fantastique. Il lit et relit Franck Kafka, Philippe K. Dick, Edgar Allan Poe.
Grand choc en 1975 en découvrant les quatre Dos de Matisse. A partir de cet instant, il travaillera sur le dos, l’envers du cadre. Un seul trait rassemble ses œuvres, la transparence.
On peut, en scrutant certaines grandes toiles accrochées dans l’immense salle d’un blanc immaculé du Centre d’Art Contemporain
Bouvet-Ladubay, comprendre son œuvre entre le châssis métallique noir, tendu d’un textile transparent gris foncé. « Mon travail, dit-il, est un labyrinthe d’espace et de temps. La matière essentielle de la peinture étant le temps. Le tableau est fermé où se déploie la peinture. Elle s’étale en profondeur. »
Tous les matériaux utilisés passent par la lumière. On aime le Bi Faces avec vue sur le Thouet, grande œuvre grise et blanche, l’aboutissement de la recherche de la transparence.

Dans cette exposition on voit les différentes étapes de la quête de l’artiste.
Christian Bonnefoi avant-gardiste des années 70, semble faire partie de l’actualité picturale des années 2020.
Celui qui prêtant ne savoir ni peindre ni dessiner nous fait rêver, imaginer grâce à des œuvres.


« ODRADEK » Exposition jusqu’au 18 Octobre 2020
Centre d’Art Contemporain Bouvet-Ladubay
49400 - Saumur
www.bouvet-ladubay.fr

Stacks Image 251011

Texte: Catherine Taralon
Photographies: Marc Broussard


All images and texts copyright. Photographs and texts may not be reproduced in any form or by any means without written permission Contact