Monumental Balzac


MAI 2019
37000 TOURS

BALZAC ET "SON DROIT À L’IMAGE", LES MONUMENTS CONTESTÉS, EXISTANTS OU PAS. LE BALZAC DE RODIN (UNE VÉRITABLE SAGA ET 10 ANNÉES DE TRAVAIL). LE MONUMENT DE FALGUIÈRE. LE RELIEF DE FRANÇOIS SICARD AU CHÂTEAU DE SACHÉ... LE FIL SE DÉROULE ENTRE LA FIN DU 19E ET LE MILIEU DU 20E SIÈCLE.

Tours, c’est la vie de Balzac. Et dans Balzac, il y a beaucoup de Tours…
Une exposition, une invitation un peu comme une visite privée dans un cabinet de curiosités où l’on vous présente et vous raconte, à l’aide d’une iconographie balzacienne, de nombreux cartels, estampes, dessins, photographies, peintures et sculptures, les dessous de cet écrivain connu dans le monde entier et qui avait un rapport un peu compliqué avec son image. À l’époque, pas de Dircom, ni d’Attachée de Presse. Alors Balzac choisit de se mettre en scène. Son image ? Il va la créer. Un écrivain plein de vie à la chevelure ample, coiffée en arrière, bras croisés, travaillant tel un bénédictin dans sa robe de chambre…
Le père du roman moderne ne voulait pas que l’on fasse son portrait. Il luttait pour la défense des droits d’auteur et a mis en scène sa propre image.
On prend le temps dans les salles du rez-de-jardin du Musée des Beaux-Arts de Tours pour vivre et étudier les coulisses du grand artiste. Au fil des découvertes, le visiteur contemporain amoureux de Rodin, de sculpture, des difficultés à créer et à être exposé, s’attardera sur les cartels qui expliquent et donnent des détails d’importance permettant de se faire une petite idée de l’histoire des monuments liés au grand écrivain.
Les projets, qui ont abouti, ou pas, et les autres.
On s’attarde à lire et relire les légendes. On regarde, on étudie. Cette exposition fait partie du domaine de l’intimité. Elle nous fait partager de bien belles pages d’histoire, la vie des documents publics est beaucoup moins paisible que ce que l’on imagine ! Les nombreuses statues érigées en hommage à Honoré de Balzac nous en donnent des exemples.
Six espaces, depuis le premier monument de Paul Fournier à Tours en 1889, pour terminer avec le projet des sculptures contemporaines de Nicolas Milhé « La Comédie Humaine » à découvrir dans les jardins de la Préfecture de Tours en novembre 2019, la Maison de Balzac à Paris ,15 portraits, le musée Balzac de Saché, une douzaine d’œuvres, le musée Rodin à Paris, plus de 40 œuvres et tellement d’autres documents ayant permis de faire vivre au visiteur un moment inoubliable.



Jusqu’au 2 septembre 2019, au Musée des Beaux-Arts de Tours.

www.mba.tours.fr/

TEXTE: CATHERINE TARALON
PHOTOS:MARC BROUSSARD
My Image

Bronze. Alexandre Falguière vers 1899.

My Image

My Image

Alexandre Falguière (Toulouse, 1831 – Paris, 1900). Maquette pour le monument à Balzac, 1898. Plâtre, 85 x 67 x 55 cm. Paris, Maison de Balzac.

My Image
My Image

Croquis Henri Chapu 1889. Crayon et encre sur papier.

My Image

Paul Gavarni 1840. Mine de plomb.