SPOT SUR LOIRE
LA TERRASSE OÙ L'ON DÉJEUNE, OÙ L’ON DÎNE, FACE AU DERNIER FLEUVE SAUVAGE.
SEPTEMBRE 2018
49350 LE THOUREIL

RIEN QUE DU BON  ! UNE CUISINE AUX ACCENTS NORDIQUES TEMPÉRÉS, ENTRE COTEAUX ET JOLIES MAISONS EN PIERRES DE TUFFEAU. C’EST AU THOUREIL, L'UN DES PLUS BEAUX PORTS DE LOIRE, ENTRE SAUMUR ET ANGERS. LÀ, OÙ LES FÛTREAUX (BATEAUX EN BOIS NOIR DE LA MARINE DE LOIRE) DONNENT ENVIE DE NAVIGUER. SI ON DEVAIT REMETTRE UN PRIX À CETTE ADRESSE, UN LABEL, UN MACARON, ET SURTOUT PAS UNE ÉTOILE, CE SERAIT « L'EXCELLENCE  ».

L’excellence, en tout et pour tout. Cela peut paraître exagéré, mais en fait, pas du tout. Il y a si peu d'adresses dans cet esprit. À la Route du Sel, on travaille tôt le matin, on porte des cageots de nourriture hyper fraîche en provenance des petits producteurs locaux… Très précieux, la boucle du circuit court, tout le monde s'y retrouve. Ici, on épluche, on mitonne. Les poissons ou les viandes sont entiers, et on coupe des parts, qui ne passent pas par le couperet d’une balance. Tout est dans l'œil de Marie Montmousseau, qui gère son équipe et sa petite affaire.
On y vient pour la cuisine, la vue, la Loire plein pot, de partout, l’accueil, le style pas guindé. On aime l’équipe, qui s’active, autant dehors que dedans. Jeunes, jolis et bosseurs. La terrasse est une vaste pelouse comme dans une maison de campagne, le mobilier vert classique, les parasols dans le ton. Face à vous, le fleuve sublime avec tout son charme. Des tables où l’on ne sent pas le coude du voisin. À peine arrivée, la carafe d’eau fraîche et la corbeille de pain fait maison, on le voit, il respire le levain. Sans trop tarder arrivera le vin choisi ou conseillé, la carte est vraiment très tentante, le Val de Loire regorge d’excellents vignerons et les bulles de Loire se savourent comme du petit lait. Blancs et rouges, sélectionnés de par le monde, font partie de la cave. On aime que le menu change chaque jour. Ainsi, revenir demeure un plaisir. Il s’agit en fait d’une cuisine, une vraie, faite avec finesse et talent. Pas de décors dans l’assiette, mais un généreux régal. Pas de portions uniformes et radines. Le goût des légumes, les associations de saveurs, le petit filet de la meilleure huile et des herbes fraîches sans oublier les petites graines choisies et dosées avec savoir-faire. Salé, sucré, impossible de dissocier le mieux du meilleur. Alors voici quelques idées, histoire de projeter…
Chips d’artichauts et de courgettes, sel au romarin, ou petits encornets frits au piment d’Espelette (à partager pour l’apéro). Des entrées qui pourraient être des plats. Anguille de Loire fumée, œuf mollet, raifort, crème fraîche. Salade de champignons de Saumur crus et chèvre bio, ou terrine de lapin aux pistaches.
Des poissons à tomber à la renverse, des viandes qui pourraient faire convertir un végétarien. Pour les desserts, les vraies saveurs, de la pâtisserie maison simple et de bon goût  !

TEXTE: CATHERINE TARALON
PHOTOS:MARC BROUSSARD



La Route du Sel
www.authoureil.fr

Loire Vallee Magazine