SCOTCH SUR LOIRE


AOÛT 2019
49400 SAUMUR

C’EST L’ADRESSE ART DE VIVRE PAR EXCELLENCE. LE PETIT HÔTEL PARFAIT POUR UNE HALTE AU CŒUR DE SAUMUR, DONT LES QUATRE ÉTOILES FONT ÉCHO AUX AVIS DES VISITEURS COMBLÉS. ON VOUS AVAIT PARLÉ DU CHARME ET DE L’ATMOSPHÈRE DE CE LIEU, ON VOUS OFFRE AUJOURD’HUI UNE DÉGUSTATION AU TRÈS RÉPUTÉ BAR DE L’HÔTEL SAINT PIERRE. SI LE WHISKY EST VOTRE TASSE DE THÉ, VOUS N’ALLEZ PAS ÊTRE DÉÇU.

Régis Audouin vous accueille ici comme en sa demeure. Comme tous les hôtes de qualité, il ne donne pas l’impression d’exercer un métier. Il ne « tient » pas un hôtel, il offre une parenthèse enchantée aux voyageurs passés par là ou à ceux, plus nombreux, venus de loin pour séjourner à cette adresse en particulier. Votre histoire, l’espace de quelques heures, devient la sienne. Et l’inverse est un peu vrai aussi, surtout si, d’aventure, il vous prenait l’envie de flâner un peu à son bar…
Ce petit bout de récit qu’il vous fera alors partager débute à Bruges il y a plus de quinze ans. En voyage dans la Venise du Nord, Régis Audouin découvre de nombreux petits hôtels de charme similaires au sien, dont beaucoup possèdent un bar à bières. L’idée commence à germer dans la tête de notre Saumurois. Une escale en Ecosse lui sert finalement l’idée sur un plateau : le Saint Pierre aura désormais son bar à whisky, une première dans la région. « J’ai toujours été amateur de whisky, j’aime aussi beaucoup les flacons… », précise notre hôte. Tous les ingrédients sont ainsi réunis pour constituer une collection dont la renommée dépasse aujourd’hui très largement les frontières du Val de Loire.
Il faut dire qu’il y en a pour tous les goûts : environ cent cinquante bouteilles du monde entier, dont certaines introuvables en France. « 
J’ai en stock du whisky d’Ecosse, bien sûr, mais aussi de Taïwan, d’Inde, de Suède, de Nouvelle-Zélande ou encore d’Allemagne… », précise le collectionneur, ravi de vous guider dans votre dégustation. Tourbé ou non tourbé, masculin ou féminin, le whisky que l’on vous sert ici est à l’image du séjour au Saint Pierre : raffiné et sur-mesure.
Pour ne pas se perdre parmi tous ses bijoux, Régis Audouin a choisi de proposer un tarif au verre unique. « 
Cela permet de déguster de nouvelles choses », comme une invitation au voyage. Et sur cette route du whisky, les globe-trotters sont nombreux. Des réservations d’Angleterre, en particulier, où il se murmure qu’un hôtelier de Saumur vous sert des petites merveilles, comme à la maison…
Et puisque les meilleures choses ont une fin, le maître du Saint Pierre a choisi de remplacer chaque bouteille vide par une nouvelle arrivante… Membre d’un club de whisky, Régis Audouin puise son inspiration auprès de ses amis amateurs pour renouveler sa collection : « 
Nous nous réunissons tous les deux mois pour une dégustation et partons en Ecosse une fois par an… ».
L’Ecosse, justement… « 
Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais… » : ces mots de Mark Twain pourraient s’appliquer à Régis Audouin, même si c’est en français qu’il nous avoue que, selon lui, c’est du pays d’Edimbourg que proviendrait le meilleur à déguster, accoudé à son bar à whisky… et il est vrai qu’avec ces scotchs-là, vous n’en décollerez plus.

TEXTE: DOROTHÉE PIERRY
PHOTOS:MARC BROUSSARD
My Image